L’histoire du Château de Rouillac peut être perçue comme une bien belle success story depuis 2009, lorsque Laurent Cisneros, inconnu dans le secteur du vin, acquiert ce domaine en Pessac Leognan, à Canéjan aux portes de Bordeaux. Et l’aventure se poursuit dans la diversification.

Laurent Cisneros est un personnage. Un hyperactif, ultra sportif, dont la destinée aurait put être les pelouses de Ligue 1 plus que les rangs de vignes bordelaises. Footballeur attaquant talentueux, il se fait griller la place pour la signature du contrat pro à l’AS Cannes par un certain Zinedine Zidane à la fin des 80’s. 

Après être parti jouer à Angoulême où le contrat tarde également à se concrétiser, il décide de reprendre DGS, l’entreprise de réparation et installation de chaudières à gaz montée par son père dans la capitale de la BD.

De 8 salariés elle a atteint les 80 lorsque Laurent Cisneros la revend en pleine réussite pour réaliser son nouveau rêve, être propriétaire d’un domaine viticole.

C’est ainsi que le Château de Rouillac, propriété mise en beauté par un certain Baron Hausmann au XIXe, et quelque peu défraîchie depuis, va retrouver de sa superbe en quelques années.

Au delà de rénover le bâti, notre homme qui est un gagnant, veut y produire des cuvées renommées. Pour cela il va s’entourer de personnes compétentes et combattantes, qui aiment leur travail et ses défis. Qualités indispensables pour Laurent Cisneros qui ne s’imagine pas collaborer avec des personnes qui ne se sentent pas heureux et à l’aise dans leur voie professionnelle.

On y trouve ainsi Jean-Christophe Barron à la vigne en tant que directeur technique et Sophie Burguet en Maître de Chai. Tout cela sous le regard attentif et attentionné d’Eric Boissenot comme œnologue conseil.

Une viticulture responsable

Dès 2010 le domaine de 36 hectares s’est engagé pour la quête du label HVE (niveau 3 obtenu en 2013) afin de tirer le meilleur d’un terroir de qualité, dans l’ouest de l’appellation Pessac-Léognan, au sol de graves avec ses graviers et ses galets roulés.

On y travaille 23 hectares de rouge et 3 de blanc, pour une collection de vins répartis en 3 gammes: Le Château (premier vin en Pessac-Léognan), le Dada (second vin en Pessac-Léognan) et le Little Dada (vin de Bordeaux). Une belle collection déclinée en 3 couleurs avec le rosé en vin de Bordeaux.

En rouge le Château de Rouillac se distingue par un joli fruit soutenu par une belle structure élégante et souple, avec ce qu’il faut de fraîcheur (compter environ 35 euros).

Le blanc de la gamme fait la part belle au Sauvignon bien sûr, avec des vins généralement amples en bouche, dotés d’une certaine fraîcheur autour des notes d’agrumes. (Compter autour de 35 euros).

Le Dada de Rouillac est quant à lui un vin rouge plus frais, où le fruit est croquant, agrémenté d’épices, le tout soutenu par une jolie structure tanique. (Compter 20 euros).

En blanc le Dada offre une belle vivacité, une aromatique autour des fruits jaunes et des agrumes. On apprécie sa fraîcheur minérale et une petite touche de salinité en finale. (Compter 22 euros).

Avec Little Dada le domaine joue la carte du vin des copains en rouge, avec du fruit et de la fraîcheur. Les huîtres du Bassin d’Arcachon sont parfaites pour accompagner le blanc, vif et sur les agrumes. Sans oublier l’apéro en soirée avec un rosé frais et vif. (Compter 9 euros)

La Maison Cisneros

Au delà de faire de bons vins, Laurent Cisneros a choisi de casser les règles en vigueur à Bordeaux et s’est décidé à les vendre lui même, sans passer par un tiers. Il oeuvre à son développement accompagné de sa fille Mélanie, mais à également donné naissance à La Maison Cisneros en 2021.

Un sacré défi qui se traduit notamment par l’ouverture d’une boutique en ligne et d’un point de vente en dur, au coeur de la propriété, et totalement repensé avec goût par l’architecte Charlotte Allard.

On y retrouve bien sûr les cuvées produites par le domaine, mais aussi deux vins de la Roja (Laurent Cisneros est d’origine espagnole), un champagne d’assemblage dont la recette a été pensée avec ses filles, un rosé de Provence sélectionné en famille, un Pineau des Charentes et un Cognac pour faire honneur à la région où s’est installée la famille partie d’Espagne au début des années 60.

Cette cave est complétée par des produits d’épicerie fine (thé, chocolat, confiture, huile d’olive, miel produit par les ruches du domaine…) et d’accessoires (verrerie, tabliers et tire-bouchons, bougie d’ambiance…) sélectionnés par son épouse Sophie .
La Boutique au Château de Rouillac est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 10h à 18h.

La passion des chevaux

Laurent Cisneros a une passion qu’il partage en famille, les chevaux (Raison pour laquelle Le Dada et Le Little Dada ne sont pas des noms donnés au hasard..). On  retrouve Titan et Flore dans les vignes pour assurer quelques travaux. Il y a aussi des vraies bêtes de concours dans les écuries superbement rénovées, pour passer avec fougue les obstacles comme on aime le faire chez les Cisneros.

A ce propos, vainqueurs de la précédente édition en 2020, Laurent et Mélanie Cisneros seront à nouveau en selle du 02 au 05 février prochain au Jumping International de Bordeaux pour défendre chèrement leur titre. Le père, la fille et leurs chevaux s’engageront, avec fougue et passion, accompagnés cette année d’Alix, une amie de la famille, pour relever ce beau challenge ensemble.

Le Château de Rouillac en images

Château de Rouillac
Château de Rouillac
Cuverie Château de Rouillac
Chai Château de Rouillac
Fûts Château de Rouillac
Fût Château de Rouillac
Cheval équipe Cisneros
Château de Rouillac
Titan
La Maison Cisneros
Jumping de Bordeaux
Description

Bienvenue au domaine