La Biscuiterie Jeannette et l’Etablissement public national du Mont-Saint-Michel annoncent un partenariat exclusif qui donne vie à un coffret de madeleines 100% normand.

Basée à Colombelles, près de Caen, la biscuiterie Jeannette perpétue des traditions culinaires. Le savoir-faire artisanal de l’entreprise a été labellisée (EPV) Entreprise du Patrimoine Vivant en novembre 2017 et les madeleines Jeannette sont désormais des produits reconnus qui font la fierté de la région.

Ce nouveau coffret est commercialisé dans la boutique du Mont-Saint-Michel depuis le 1er juin, au lendemain du passage de la flamme olympique. Un pourcentage des ventes sera reversé pour la préservation et l’entretien de ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Dans cet écrin où l’image du Mont-Saint-Michel se reflète dans l’eau se trouvent 10 délicieuses madeleines nature au beurre d’Isigny AOP emballées individuellement pour une fraîcheur maximale. Sans conservateurs, sans colorants ni arômes artificiels. 

Nature ou avec une base de chocolat, au fruit, au calvados ou sans gluten, il existe des madeleines pour tous les goûts et toutes les occasions. La madeleine, loin de nous faire pleurer, va au contraire nous offrir un plaisir gustatif dévoilant des saveurs exquises !

Craquons pour ces petite mignardises de qualité de fabrication française sans culpabiliser car on contribue à la préservation et l’entretien de cette merveille millénaire !

Trempée dans une tasse de thé ou de café pour les adultes ou un bol de chocolat chaud à l’heure du goûter pour les enfants, la madeleine moelleuse à souhait fait le bonheur des petits comme des grands.

« C’est une immense fierté pour nous de partager ce coffret avec le Mont-Saint-Michel. Cette collaboration représente l’union de deux monuments normands qui résistent ! C’est aussi une manière pour Jeannette de contribuer à la préservation de ce précieux patrimoine tout en faisant connaître ses madeleines aux visiteurs qui j’espère se laisseront tenter par la gourmandise ! », commente Benoît Martinet, Directeur général de la Biscuiterie Jeannette.  

« Je me réjouis de ce partenariat avec l’entreprise normande Jeannette, entreprise du patrimoine vivant car notre mission consiste aussi à valoriser le Mont-Saint-Michel avec ses produits locaux, ancrés régionalement et qui rayonnent partout en France. Il s’agit également de contribuer à renforcer les liens économiques de notre territoire dans l’ensemble de la baie. Nous soutenons des ambassadeurs du savoir-faire et du bien manger! », précise Thomas Velter, Directeur général de l’établissement public du Mont Saint-Michel. (6,30 euros les 250 g)

D’où vient la forme de la coquille Saint-Jacques ?

Il existe plusieurs versions qui se perdent dans la nuit des temps. Celle-là remonterait au Moyen-Age où la madeleine apparaît avec les premiers pèlerinages de Saint-Jacques-de-Compostelle. Au cours de laquelle une jeune fille prénommée « Madeleine » aurait offert aux pèlerins un gâteau aux œufs moulé dans une coquille Saint-Jacques, emblème des chemins de Compostelle. 
Et au sens figuré, une « madeleine de Proust » est un élément qui déclenche la remontée d’un souvenir d’enfance heureux, sans que l’on ne cherche à s’en rappeler, et qui peut entraîner une certaine nostalgie de ces moments perdus. Le célèbre passage de la madeleine dans « Du Côté de chez Swann » où le romancier décrit comment le souvenir d’un rituel de son enfance a ressurgi en trempant une madeleine dans du thé est un petit morceau d’anthologie.